Archives de l’auteur : Thibaut Delaruelle

1 Jean 3.1-2

1 Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. 2 Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.

Marc 16.1-8 (Pâques)

1 Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d’aller embaumer Jésus. 2 Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever. 3 Elles disaient entre elles: Qui nous roulera la pierre loin de l’entrée du sépulcre ? 4 Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée. 5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d’une robe blanche, et elles furent épouvantées. 6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas ; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié ; il est ressuscité, il n’est point ici ; voici le lieu où on l’avait mis. 7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée: c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit. 8 Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.

Marc 11.1-10 (Rameaux)

1 Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem, et qu’ils furent près de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, 2 en leur disant: Allez au village qui est devant vous ; dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s’est encore assis ; détachez-le, et amenez-le. 3 Si quelqu’un vous dit: Pourquoi faites-vous cela ? répondez: Le Seigneur en a besoin. Et à l’instant il le laissera venir ici. 4 Les disciples, étant allés, trouvèrent l’ânon attaché dehors près d’une porte, au contour du chemin, et ils le détachèrent. 5 Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent: Que faites-vous ? pourquoi détachez-vous cet ânon ? 6 Ils répondirent comme Jésus l’avait dit. Et on les laissa aller. 7 Ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et Jésus s’assit dessus. 8 Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d’autres des branches qu’ils coupèrent dans les champs. 9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! 10 Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts !

Jean 2.13-25 ; 1Co 1.22-25

22 Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: 23 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. 25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.

13 La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. 14 Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. 15 Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ; 16 et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. 17 Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit: Le zèle de ta maison me dévore. 18 Les Juifs, prenant la parole, lui dirent: Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte ? 19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! 21 Mais il parlait du temple de son corps. 22 C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.
23 Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait. 24 Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, 25 et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage d’aucun homme ; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme.

Psaume 102

1 (102:1) Prière d’un malheureux, lorsqu’il est abattu et qu’il répand sa plainte devant l’Éternel. (102:2) Éternel, écoute ma prière, Et que mon cri parvienne jusqu’à toi ! 2 (102:3) Ne me cache pas ta face au jour de ma détresse ! Incline vers moi ton oreille quand je crie ! Hâte-toi de m’exaucer ! 3 (102:4) Car mes jours s’évanouissent en fumée, Et mes os sont enflammés comme un tison. 4 (102:5) Mon coeur est frappé et se dessèche comme l’herbe ; J’oublie même de manger mon pain. 5 (102:6) Mes gémissements sont tels Que mes os s’attachent à ma chair. 6 (102:7) Je ressemble au pélican du désert, Je suis comme le chat-huant des ruines ; 7 (102:8) Je n’ai plus de sommeil, et je suis Comme l’oiseau solitaire sur un toit. 8 (102:9) Chaque jour mes ennemis m’outragent, Et c’est par moi que jurent mes adversaires en fureur. 9 (102:10) Je mange la poussière au lieu de pain, Et je mêle des larmes à ma boisson, 10 (102:11) A cause de ta colère et de ta fureur ; Car tu m’as soulevé et jeté au loin. 11 (102:12) Mes jours sont comme l’ombre à son déclin, Et je me dessèche comme l’herbe.
12 (102:13) Mais toi, Éternel ! tu règnes à perpétuité, Et ta mémoire dure de génération en génération. 13 (102:14) Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion ; Car le temps d’avoir pitié d’elle, Le temps fixé est à son terme ; 14 (102:15) Car tes serviteurs en aiment les pierres, Ils en chérissent la poussière. 15 (102:16) Alors les nations craindront le nom de l’Éternel, Et tous les rois de la terre ta gloire. 16 (102:17) Oui, l’Éternel rebâtira Sion, Il se montrera dans sa gloire. 17 (102:18) Il est attentif à la prière du misérable, Il ne dédaigne pas sa prière. 18 (102:19) Que cela soit écrit pour la génération future, Et que le peuple qui sera créé célèbre l’Éternel ! 19 (102:20) Car il regarde du lieu élevé de sa sainteté ; Du haut des cieux l’Éternel regarde sur la terre, 20 (102:21) Pour écouter les gémissements des captifs, Pour délivrer ceux qui vont périr, 21 (102:22) Afin qu’ils publient dans Sion le nom de l’Éternel, Et ses louanges dans Jérusalem, 22 (102:23) Quand tous les peuples s’assembleront, Et tous les royaumes, pour servir l’Éternel.
23 (102:24) Il a brisé ma force dans la route, Il a abrégé mes jours. 24 (102:25) Je dis: Mon Dieu, ne m’enlève pas au milieu de mes jours, Toi, dont les années durent éternellement ! 25 (102:26) Tu as anciennement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains. 26 (102:27) Ils périront, mais tu subsisteras ; Ils s’useront tous comme un vêtement ; Tu les changeras comme un habit, et ils seront changés. 27 (102:28) Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. 28 (102:29) Les fils de tes serviteurs habiteront leur pays, Et leur postérité s’affermira devant toi.

Mt 21.28-32 (Guilhen Antier)

28 Que vous en semble ? Un homme avait deux fils ; et, s’adressant au premier, il dit: Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne. 29 Il répondit: Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla. 30 S’adressant à l’autre, il dit la même chose. Et ce fils répondit: Je veux bien, seigneur. Et il n’alla pas. 31 Lequel des deux a fait la volonté du père ? Ils répondirent: Le premier. Et Jésus leur dit: Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. 32 Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui ; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.

Psaume 40

1 (40:1) Au chef des chantres. De David. Psaume. (40:2) J’avais mis en l’Éternel mon espérance ; Et il s’est incliné vers moi, il a écouté mes cris. 2 (40:3) Il m’a retiré de la fosse de destruction, Du fond de la boue ; Et il a dressé mes pieds sur le roc, Il a affermi mes pas. 3 (40:4) Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, Une louange à notre Dieu ; Beaucoup l’ont vu, et ont eu de la crainte, Et ils se sont confiés en l’Éternel. 4 (40:5) Heureux l’homme qui place en l’Éternel sa confiance, Et qui ne se tourne pas vers les hautains et les menteurs ! 5 (40:6) Tu as multiplié, Éternel, mon Dieu ! Tes merveilles et tes desseins en notre faveur ; Nul n’est comparable à toi ; Je voudrais les publier et les proclamer, Mais leur nombre est trop grand pour que je les raconte.
6 (40:7) Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m’as ouvert les oreilles ; Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. 7 (40:8) Alors je dis: Voici, je viens Avec le rouleau du livre écrit pour moi. 8 (40:9) Je veux faire ta volonté, mon Dieu ! Et ta loi est au fond de mon coeur. 9 (40:10) J’annonce la justice dans la grande assemblée ; Voici, je ne ferme pas mes lèvres, Éternel, tu le sais ! 10 (40:11) Je ne retiens pas dans mon coeur ta justice, Je publie ta vérité et ton salut ; Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité Dans la grande assemblée.
11 (40:12) Toi, Éternel ! tu ne me refuseras pas tes compassions ; Ta bonté et ta fidélité me garderont toujours. 12 (40:13) Car des maux sans nombre m’environnent ; Les châtiments de mes iniquités m’atteignent, Et je ne puis en supporter la vue ; Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Et mon courage m’abandonne. 13 (40:14) Veuille me délivrer, ô Éternel ! Éternel, viens en hâte à mon secours ! 14 (40:15) Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui en veulent à ma vie pour l’enlever ! Qu’ils reculent et rougissent, Ceux qui désirent ma perte ! 15 (40:16) Qu’ils soient dans la stupeur par l’effet de leur honte, Ceux qui me disent: Ah ! ah ! 16 (40:17) Que tous ceux qui te cherchent Soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi ! Que ceux qui aiment ton salut Disent sans cesse: Exalté soit l’Éternel ! 17 (40:18) Moi, je suis pauvre et indigent ; Mais le Seigneur pense à moi. Tu es mon aide et mon libérateur: Mon Dieu, ne tarde pas !