Mariage religieux

Voici quelques informations autour de la question d’un « mariage religieux à l’Eglise Réformée » :

Là, où d’habitude nous parlons d’un « mariage religieux » ou « d’un mariage au temple », l’Eglise Réformée préfère dire : « bénédiction d’un couple à l’occasion de son mariage ».

Le mariage est un engagement pris dans un couple de vouloir s’engager l’un pour l’autre dans la fidélité et dans la durée. Ils prennent des responsabilités l’un envers l’autre et ensemble vers des personnes tiers, par exemple vis-à-vis ses enfants. Cet engagement a besoin d’un cadre judicaire et de la publicité. En France le mariage se fait normalement à la Marie.

Mais si le couple est croyant (au moins un de deux étant baptisé), il est compréhensible qu’il veut bien vivre son amour et son engagement devant Dieu. Dans ce cas une célébration religieuse est de l’ordre de témoignage. L’assemblé s’adresse à Dieu dans la louange et reçoit à travers la Parole la promesse de sa présence sur le chemin du couple.

Votre mariage se prépare – votre accueil à l’église aussi. Pensez à prendre contact avec l’église où vous aimeriez bien faire la célébration assez longtemps en avance (au moins 4 mois). Le pasteur a besoin de fixer avec vous la date et les horaires de votre célébration, ainsi de prendre les rendez-vous de préparation (comptez 4 ou 5 rendez-vous). Ces rencontres ont comme but de faire connaissance, de vous expliquer la trame d’une célébration et de la personnaliser avec vous et surtout de développer avec vous l’engagement que vous voulez prendre l’un envers l’autre.

Faut-il avoir des témoins ? Ce n’est pas une obligation, mais une coutume qui fait du sens. Ces témoins peuvent avoir le rôle de vous soutenir dans votre vie de couple. Pour la célébration on leur demande de signer le registre de mariage de l’église. Certains participent également à des lectures. Il n’y a pas de règle par rapport aux nombres ou sexe des témoins et ce ne doivent pas forcement être les même comme à la mairie.

Pour les églises protestantes la célébration religieuse à l’occasion d’un mariage n’est pas de l’ordre d’un sacrement. Elles n’ont gardé que ces deux : le Baptême et la Sainte Cène, en disant que ce sont les seuls rites de l’Eglise institués par le Christ lui-même. Bien sure on se mariait déjà à l’époque de la Bible. Jésus lui-même était invité aux noces de Canaan.[1] Mais nous n’avons pas reçu l’appel pour le pratiquer autant que croyant au sein de l’institution de l’église.

Les conséquences ? Les églises en France ne peuvent intervenir quand un couple est marié par l’Etat. C’est pourquoi le couple doit prouver le mariage établi à la mairie par un document avant de recevoir la bénédiction au temple. Conforme à la loi française les églises n’acceptent que la monogamie.

Que se passe-t-il en cas d’un couple en difficulté ? Dans la vie d’un couple on peut bien rencontrer des moments difficiles. Alors il peut être utile de partager ces difficultés avec d’autres. N’hésitez pas à prendre contact avec un pasteur. Nous sommes à votre écoute et soumise au secret professionnel. Nous n’avons certainement pas de recettes miracles, mais le temps et la patience pour cheminer avec vous.

Que se passe-t-il en cas de divorce ? Comme le « mariage religieux » n’est qu’un accueil à l’occasion de votre mariage, le divorce n’a aucune conséquence au niveau administratif de l’eglise (c’est ni noté dans les livres et n’exclue pas de la vie de l’église).

Peut-on se remarier …aussi à l’église ? C’est une réalité : La vie d’un couple peut échouer. Le divorce peut être une solution pour éviter plus de souffrance. Tant mieux si après ce temps difficile vous trouvez un partenaire à qui vous faites confiance, avec lequel vous osez de nouveau un mariage. L’église veut bien vous accueillir pour vous bénir dans cette démarche.

Le mariage et les couples « pacsés »… Depuis un certain temps l’Eglise Réformée de France étudie le cas de pouvoir accueillir avec une propre liturgie des couples qui ne sont pas mariés, mais qui ont signé un contrat de vie en couple devant l’Etat (Pacs). Actuellement sans résultat un tel accueil n’est pas possible au niveau d’une église locale.

Le « mariage œcuménique » ….n’existe pas, mais ce pratique de la manière suivante : C’est soit une célébration dans une église protestante avec la présence active d’un prêtre ou l’assistance d’un pasteur protestant à un mariage catholique. Pour que la célébration faite au temple soit reconnue par l’église catholique le couple doit demander une « dispense » auprès de l’église catholique et participer parallèlement à la préparation au mariage par l’église catholique.

Le « mariage interreligieux »…. Demande une approche très individuelle. Les pasteurs vont voir avec vous et le représentant de l’autre religion comment on peut choisir le lieu (le temple est ouvert pour accueillir qui veut entrer, mais vont tous les invités vouloir y être à l’aise ?) et la formule pour vous permettre un moment de prière pour ce moment important de votre vie

Pasteur Thibaut Delaruelle
21 Boulevard Victor Hugo
06000 NICE
0695324613
Cliquer ici pour contacter Thibaut Delaruelle

mise en ligne le dimanche 13 mai 2012