La viguerie de Grasse, ses seigneurs et la Religion Prétendue Réformée

Le XVIe siècle est marqué par huit guerres dites de religion, entrecoupées par des tentatives de pacification. Elles sont bien connues des historiens pour ce qui concerne la France dans son ensemble. En Provence orientale, l’extrême sud-est semble avoir été oublié alors que la viguerie de Grasse1, séparée du comté de Nice par un fleuve, le Var, est particulièrement concernée par ces guerres du fait de sa position géographique de marche frontière, lieu de passage pour les princes ambitieux d’agrandir leurs territoires : les Français, les Espagnols, les Savoyards. A cette configuration politique et géographique s’entrelacent les rivalités et les adhésions confessionnelles des seigneurs locaux.

Ces antagonismes belliqueux sont relativement bien documentés dans plusieurs ouvrages, malheureusement souvent entachés de parti pris, et certains faits méritent encore d’être élucidés.

Télécharger le document : La viguerie de Grasse, ses seigneurs et la Religion Prétendue Réformée par Myriam Orban